Le bateau – Eclipse 472 Zaï Zaï

Qu’il est complexe de choisir le bon bateau pour partir en voyage ! Au départ, ça semble facile : il y a tant de voiliers inutilisés qu’il y en aura bien un de disponible pour nous. Et pourtant, une fois la décision prise ce n’est pas si simple !

Lorsqu’on cherche sérieusement un bateau, il faut avoir décidé d’un programme. Au début nous voulions pouvoir aller dans les régions froides, attirées par les canaux de Patagonie, l’Antarctique, le passage du Nord Ouest … Cela nous aurait permis de lier à notre voyage la passion de la montagne et du ski de rando. Après avoir passé plusieurs dizaines de coups de fil à des voyageurs en famille nous avons conclu qu’un programme tropical et tempéré correspondrait mieux à l’âge de Julie, qautre ans et demi et Cléo, trois ans, ainsi qu’à notre appétence pour les sports nautiques : kite, wingfoil, paddle, plongée. Le catamaran apparaît alors comme le bon support : espace de vie, confort en navigation et au mouillage, vitesse élevée, tirant d’eau faible. Les avantages sont flagrants et surpassent les points faibles que sont leur prix plus élevé et l’aspect moins marin dans le gros temps. Très vite nos recherches se sont affinées selon quatre cri- tères essentiels (détaillé ci-dessous) : nous recherchions un voilier d’occasion, performant, ergonomique avec un gros refit nécessaire. Le plus dur dans tout cela est de lâcher l’approche rationnelle et temporelle pour assumer nos envies profondes. Finalement, c’est après des dizaines de visites et quelques tentatives d’achat que nous avons trouvé en Martinique notre coup de cœur : un Eclipse 472.

Nouveau Zai Zai Eclipse 472
ZaiZai_Voiles_Lorient_ThaisCathelineau
Julie_ZaiZai_Hublot
ZaiZai_Navigation
ZaiZai_Brigneau_MRoynette
ZaiZai_Enfants_Pont_Sortie_Chantier
zai zai et la famille gahinet à bord
ZaiZai flotte
Mise à l'eau Zai Zai Chantier
ZaiZai_Eclipse472_MiseAL'eau
Ancien Zai Zai Eclipse 472 en rénovation
Eclipse 472 arrivée au port de Lorient

ZAÏ ZAÏ EN CHIFFRES

  • Modèle : Eclipse 472
  • Mise à l’eau : 2009
  • Refit complet : 2021
  • Chantier : AB MARINE
  • Architecte : Alain Berthet
  • Longueur Coque : 14,71 m
  • Largeurs : 7,40
  • Tirants d’eau : 1,25 m
  • Déplacement : 7 000 kg
  • SV au près : 120 m2
  • Matériau : CP/Epoxy
  • Motorisation : 2 x 40 ch
  • Réservoirs carburant : 400 l
  • Réservoirs eau douce : 750 l

Les points clés : 

􏰀 UNE OCCASION . Par souci écologique, nous préférons réutiliser que construire du neuf. L’occasion permet aussi de lancer le projet rapidement sans attendre plusieurs années la livraison d’un chantier.

􏰀 LA PERFORMANCE. Un poids raisonnable (10t en charge), des coques fines et un gréement bien dimensionné pour avancer correctement même dans le vent faible et s’assurer des vitesses moyennes de 10 nds.

􏰀 L’ERGONOMIE. Contrairement aux autres catas des années 2000, les hauteurs sous barrots sont agréables et les volumes de vie généreux ce qui nous a semblé très important pour partir plusieurs années.

􏰀 LE REFIT. Eh oui, la nécessité de tout refaire était un point clef pour partir sur un bateau sûr, muni de systèmes simples, faciles d’entretien et durables. C’était aussi un de mes rêves de concevoir un habitat sobre et autonome, inspiré par Corentin de Chatelperron et son Low Tech Lab : simple, accessible, durable.

Nous avons refait tous les emménagements en bois léger, facilement réparables et modifiables. Tous les vaigrages ont été déposé pour assainir et alléger Zaï Zaï. Le carré est ventilé par grands panneaux ouvrant à l’avant. Panneaux de pont et vitrages neufs fournis par Plastimo. Reprise des endroits sensibles de la structure et l’accastillage : protection du bois à l’époxy, et renforcement de la structure.

les travaux sur Zai Zai arrière
les travaux sur Zai Zai avant
Menu