Brève – Les Gahinet, bien arrivés en BZH !

Nous sommes arrivés jeudi 26 mai dans la matinée à Lorient. Les bateaux de pêcheurs à l’AIS, puis l’odeur, nous avons senti que nous approchions sérieusement les côtes bretonnes. Au lever du soleil, nous avons aperçu Groix. D’abord, un sentiment d’excitation. Puis de la nostalgie, un peu. Et à nouveau de l’excitation. Revoir les amis et la famille. Avancer vers une nouvelle inconnue : rentrer au port d’attache, le temps d’une escale. Une escale de 4 mois.

Nous avons mis 6 jours à traverser ce tronçon de l’atlantique (Horta – Lorient), ce qui n’est vraiment pas grand chose dans l’équation de cette première boucle. Pourtant, un temps nécessaire pour nous puisqu’il nous a permis de conscientiser ce que nous venions de parcourir. 9 mois de voyages. 9 mois pour faire surtout le tour de nous-même.

La grande question qui nous a été posée : pourquoi êtes-vous rentrés ? Comme si le fait de venir à Lorient ne pouvait être une escale :-). Pour répondre simplement à cette question, nous dirions que nous étions heureux de faire une première boucle, parce que la transat retour est une expérience en soit. Nous sommes également très heureux de naviguer avec familles et amis en Bretagne, ce que nous n’avions pas eu le temps de faire entre le chantier du bateau et notre départ. Puis, et c’est probablement l’une des raisons principales, nous avions besoin de clarifier certaines données de notre projet ; il est plus facile de le faire ici, en s’appuyant sur notre réseau et entourage. Enfin, nous venons préparer la suite puisque nous repartons fin septembre avec de nouveaux invités à bord, nous espérons pouvoir vous en parler très vite. Non, Anne-Laure n’est pas enceinte ;-).

Nous travaillons avec Julien sur l’épisode 6 du podcast Les Dessous de Zai Zai – un format encore différent des précédents – un épisode qui devrait ancrer un peu plus notre retour d’expérience sur ce premier tour de chauffe. Il sera publié très probablement mi-juin.

A très bientôt,

 

Nos précédentes aventures

Menu